Les armes traditionnelles des arts martiaux

Les armes traditionnelles des arts martiaux
Au début, les armes n’étaient utilisées que par les paysans, et ce n’est que quelques années plus tard qu’elles sont entrées en combat.

les-armes-traditionnelles.jpg

Elles sont considérées comme un complément des mains nues dans les arts martiaux et leur maniement requiert une maîtrise technique très spécifique sachant que chaque arme possède sa pratique de base, le choix et l’apprentissage dépendent de l’école d’art martial et le style à enseigner. Il faut savoir que l’arme est un instrument utilisé dans les arts martiaux pour tonifier les muscles et les tendons.

Le bâton, « mère de toutes les armes »

En général, il y a deux grands catégories d’armes : pour tuer  comme l’épée ou la lance, et pour travailler dont les outils de paysans ou les outils agricoles,…. Et il existe aussi trois variétés d’armes suivant le type de combat dont les armes courtes pour le combat rapproché, les armes longues pour le combat à distance et les armes de jet. Mais l’arme traditionnelle des arts martiaux et qui est considérée comme « mère de toutes les armes », c’est le bâton.
En effet, il existe en art martial 108 « armes traditionnelles », 18 « armes classiques » et 4 « armes de base » y compris le bâton. Ce dernier est le plus populaire et le plus noble de toutes les armes représentant un symbole essentiel que ce soit en Chine, Vietnam ou ailleurs. Le bâton est à la fois un outil, un instrument symbole de pouvoir et une arme, il est aussi utilisé comme un signe distinctif de la dignité et de la puissance. Il est aussi l’arme fondamentale servant à travailler le corps et il est long, formé par un corps lisse et des bouts nus qu’aucune autre arme ne peut le bloquer.

Le nunchaku

le-nunchaku.jpg

Le nucnhaku est une arme originaire des rizières d’Okinawa, utilisé comme un fléau de riz. Son utilisation en tant qu’instrument de combat avait été initialisée par un moine Shaolin Lohan et il est ainsi devenu une arme de défense pour les travailleurs lorsque les japonais envahissaient leur rizière. Le nunchaku a influencé l’art martial qui était en évolution constante, le Kung Fu, et il est incorporé dans les styles de combat de certaines écoles d’arts martiaux.